RSS

Moi qui dors toujours si bien. Journal Littéraire 1986-1987, de Claude-Michel Cluny, L’invention du temps, tome IX

22 Jan

Impitoyable dans un monde pitoyable. A placer en exergue à ce journal. Claude-Michel Cluny nous ouvre les splendeurs du monde d’hier pour mieux se ressourcer aujourd’hui. Avec ce tome IX, il persiste et signe. Plus il prend de l’âge, plus la comédie humaine lui semble insupportable ; plus il va, la solitude est en art la meilleure des écoles, sans compter que Cluny n’appartient à aucun lobby littéraire. Dans le sillage de Saint-Simon, semblable à Jivaro, il réduit quelques têtes pensantes à leur juste proportion. Il prend acte de clientélisme, des arrangements d’intérêts ; constate aussi la fin des illusions politiques ; dessine avec netteté les contours des valeurs ajoutées au champ littéraire désertifié ; lui, qui en permanence est à la recherche de la renaissance du génie français qui actuellement semble en voie d’extinction. C’est entendu, il y a des bons écrivains, et même parfois des meilleurs parmi la brassée de pignoufs qui tiennent le haut du pavé ou des critiques qui distribuent des guirlandes à des auteurs dont ils n’ont pas lu une ligne. Tout ça c’est du pipi de chat aurait dit Louis Jouvet. Le conformisme de la société est tel qu’elle trimballe des casseroles d’inepties. Claude-Michel Cluny serre les dents, estime qu’on est trop indulgent devant les réussites moyennes ; face aux marécages politiques où tant de potiches finissent par s’embourber. Il ironise, ricane, distribue des bras d’honneur, s’en prend aux indifférents, aux inattentifs, à ceux qui gonflent quelques baudruches pour les faire entrer dans l’Histoire. C’est un pessimiste gastronome, d’une carrure singulière ; il travaille, nage, séduit, écrit. Son journal est démystificateur. La critique, dit-il, n’est pas un exercice de charité. Après ce qui précède il ne reste plus qu’une chose à dire : envoyer, c’est pesé.

Alfred Eibel

Editions de la Différence, 381 p., 22 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 22, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :