RSS

La rigole du diable, de Sylvie Granotier

13 Jan

Première ligne : « En ce début d’après-midi, par ailleurs semblable à tous les autres… ». A peine installé on se trouve face au corps d’une jeune femme battue à mort et d’un bébé hurlant dans une poussette. Ce bébé sera avocat. Il a un nom, Catherine Montigny, travaillant dans un cabinet qui a pignon sur rue. Voici les affaires qui l’attendent : Cédric Revers, la quarantaine, poursuivi pour coups et blessures ; Myriam, d’origine gabonaise, soupçonnée d’avoir empoisonné son brave paysan de mari. A Guéret, dans la Creuse (nouveau Chaminadour), Catherine découvre des habitants qui n’ont plus de secrets les uns pour les autres. Étoffant ses dossiers, elle ne peut s’empêcher de penser à sa mère. Elle ne sait rien d’elle. Pourquoi une mort si brutale ? Écrivant au présent, Sylvie Granotier insuffle à son roman une vitalité inhabituelle. Les doutes, les non-dits, les révélations qui font plouf, l’ambiguïté des certitudes troublent la jeune avocate. Myriam n’a pas grande estime d’elle- même ; feu son époux n’en avait pas non plus. Et puis il y a Cédric dont le comportement varie suivant qu’il est à Paris ou dans sacambrousse natale. Quelque chose de pas très clair enveloppe les personnages. Entre un Paris pressé et une campagne perdue, les obstacles s’accumulent. Dans ces conditions comment assurer une défense qui se défend? Comment deviner qui triche et qui ne triche pas?

 

Alfred Eibel

Albin Michel – Collection Spécial Suspense, 354 p., 19,50 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 13, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :