RSS

Spade et Archer, de Joe Gores

11 Jan

Hommage de Joe Gores au maître. Il promène Sam Spade à travers les bas fonds de San Francisco. Ross Thomas qui écrit si bien dit de Joe Gores que depuis Hammett et Chandler il est celui qui écrit le mieux. Traduction de Natalie Beunat. James Ellroy note dans sa préface : « Ce roman donne moins le sentiment d’être daté que d’avoir été vieilli de façon artisanale – tout comme un Hammett d’époque pourrait l’être pour un lecteur actuel ».Le daté d’un livre n’a rien à voir avec un style vieilli. Ce qui nous séduit dans les romans des années 20, c’est précisément, comme le remarque encore Ellroy, la langue « âpre et authentique », la retenue. Voici un exemple du mimétisme hamettien de Joe Gores : « L’homme avait une mâchoire longue et osseuse, une bouche souple, un menton saillant, un nez crochu. Il mesurait environ 1, 80 m et ses épaules étaient larges et tombantes ».

Vous y êtes ?

Alfred Eibel

Rivages/Thriller, 299 p., 21,50 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 11, 2011 dans Polar, Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :