RSS

La fée Beninkova, de Franz Bartelt

11 Jan

Ce qui séduit chez cet écrivain c’est la simplicité, son aspect élémentaire qui rend vraisemblable ce qui paraît gentiment énorme et délicieusement extravagant. Ne doutons pas de la fée Beninkova, belle au bois dormant réveillée, bergère légère, enquiquineuse à ses heures. Elle arrive sans crier gare chez Clinty Dabot, garçon handicapé mais bon cœur. La fée se dit poursuivie par « les grands lutins noirs, tueurs de bonnes fées ». Elle est à la recherche de sa baguette magique disparue. Tandis qu’elle demande protection, Clinty rencontre une hôtesse de caisse dont il s’amourache. La femme nue le fascine autrement que s’il contemplait une statue de Praxitèle. Excité, Clinty demande à Marylène de ne plus cacher le sein qu’il rêve de voir. Marylène se pique au jeu. Clinty veut aller plus loin, voir les deux, découvrir plus en échange de sucre. Les quantités ne cessent de redoubler ! On ne vous dira pas la suite ; laissons planer le mystère. Le conteur se permet toutes les licences sans être indécent. Il trouve le mot qui s’enchâsse bien dans la phrase, libérant un charme particulier tout en nuance. Ceci est un conte drolatique, ingénu, qui rayonne de bonheur, tristounet par moment ; et s’il y a accroc, le premier risque de coûter au-delà de ce qui Clinty imagine. Blason d’un corps. Splendeur du corps de Marylène. « Tout est mystère dans l’amour / Ses Flèches, son Carquois, son Flambeau,  son Enfance » écrivain Jean de la Fontaine.

Alfred Eibel

Le Dilettante, 157 p., 18 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 11, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :