RSS

Dashiell Hammett : Coup de feu dans la nuit

11 Jan

Pour la première fois réunies en un seul volume « une soixantaine de nouvelle épatantes » selon Natalie Beunat. En commençant chacune d’elle on a l’impression d’arriver en plein milieu d’une conversation. On écoute, on ne quitte plus ce qui se dit. Nouvelles brèves, longues, histoires de femmes, filatures. Hammett s’en tient aux faits, exclusivement aux faits. On tire, on cherche qui a tiré, on soupçonne, on fait tomber les masques des fausses identités. On fait la connaissance d’un détective « accommodant tant qu’on lui graisse la patte ». Ces nouvelles ont paru il y a plusieurs années chez différents éditeurs. Rendons hommage à quelques traducteurs : Thierry Marignac, Jeanine Hérisson, Henri Robillot, Richard Matas, Frédéric Brument. Voici du pur Hammett : « Quand Vasulije mourra – et il ne peut pas vivre longtemps, avec tout ce qu’il engloutit – je reviendrai à San Francisco. » – « Vous êtes une petite garce de la plus belle eau ».

Hammett a cessé d’écrire à quarante ans.

Alfred Eibel

L’intégrale des nouvelles. Préface de Richard Layman, présentation de Natalie Beunat, Omnibus, 1292 p., 28 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 11, 2011 dans Polar

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :