RSS

L’HOMME QUE VOUS AIMEREZ HAÏR, de Joséphine Dedet

06 Déc

Dissimulateur, menteur, usurpateur, en supplément quelque chose de pervers hérité de Sacher Masoch, sous ces différents aspects est montré Eric Von Stroheim (1885-1957) dans ce livre brillant, en compagnie de Gloria Swanson, reine du cinéma muet, et de son producteur, Joe, père du président Kennedy. Un brio infernal, chacun tirant la couverture à soi, pour le meilleur et pour le pire, à l’occasion du tournage d’un film intitulé Le Bourbier. Stroheim fait revivre à Hollywood la Cour impériale qu’il n’a pas connue ; il la restitue suivant son imagination débridée. Il montre ce que l’étiquette dissimule, derrière laquelle se déchaînent les turpitudes d’une monarchie à l’agonie. Il s’acharne à être au plus près de la réalité, n’hésitant pas à multiplier les prises jusqu’à exaspérer ses acteurs. Il improvise chaque jour de nouvelles scènes. Désespoir de Joe qui voit filer son fric ; qui se console dans les bras de Swanson, star rétive à suivre à la lettre les paillardises que lui impose Stroheim. Intervient un quatrième personnage. Il adresse à Eric Von Stroheim des lettres anonymes, menaçant de révéler sa véritable identité qui n’est rien de plus, rien de moins celle d’un émigré sans particule, sans passé glorieux, issu de la bourgeoisie juive. Les œuvres écrites d’Homère n’ont pas de base historique assurée, ce qui n’exclut pas le génie. Stroheim, affabulateur, est au cinéma ce qu’Homère est à la littérature. Il recrée un empire austro-hongrois dont on sait qu’il est loin de la réalité. Disons le franchement, le génie n’a pas à s’embarrasser de la réalité.

Alfred Eibel

Belfond, 259 p., 18 €

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 6, 2010 dans Cinéma

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :